1938, les membres fondateurs




 Le CAM en 1938. Georges Derycker, le fondateur, est assis en bas à droite.
En 1938, répondant à l'appel et au souhait de M Léon Vandenberghe, Echevin de l'Instruction Publique, une exposition artistique s'organisa à l' Hôtel de ville de Mouscron. Cette exposition, patronnée par les Beaux-Arts, présentait les oeuvres de 32 artistes. Dans le même temps,Georges Derycker mettait en place une exposition personnelle remarquée. Bientôt 18 peintres et 2 sculpteurs vinrent le rejoindre pour constituer le Cercle Artistique Mouscronnois.
Pendant la guerre, les peintres désertèrent l' Hôtel de Ville pour se réunir dans la salle arrière du café «Le cheval volant», rue St Pierre, à Mouscron. C'est là que, jusqu'à la fin du conflit, les peintres exposèrent tour à tour leurs toiles. Aidés du Comité des Beaux-Arts, ils organisaient chaque année un Salon et, malgré la guerre, l'atelier recevait la visite d'un public nombreux. Malheureusement, les difficultés ne tardèrent pas à surgir et en 1945, le Cercle ne comptait plus que 3 membres . M Cracco, nouveau président, manifesta alors son intention d'abandonner mais, grâce à l'action de M Derycker, une douzaine de peintres rejoignirent le Cercle. En 1958, Georges Derycker, reprenant la présidence, organisa un Salon de Printemps et un Salon d'Automne. En 1964, suite à l'élection d'un nouveau comité, une collaboration artistique régionale , puis transfrontalière, vit le jour. Les peintres mouscronnois commencèrent à travailler avec les Beaux-Arts de Tourcoing, de Courtrai, à entretenir des échanges amicaux avec les artistes de Dottignies, La Louvière, Menin, Bellegem, Braine l'Alleud, Wattrelos et, lors du jumelage avec Fécamp, avec les artistes normands. En 1970, le siège fut transféré à la Maison de la Culture, Place de Picardie. L'association comptait alors 74 membres. En 1973, M Derycker, se jugeant trop âgé, donna sa démission.